Osteopathie suisseEn Suisse, l’ostéopathie est pratiquée depuis plusieurs décennies. Initialement implantée en Suisse romande, elle rencontre depuis quelques années un succès croissant auprès de la population suisse alémanique également.

Dans le canton de Vaud, l’exercice de la profession d’ostéopathe relève de la Loi vaudoise du 29 mai 1985 sur la santé publique, dont l’article 122e chiffres 1 à 4 a la teneur suivante :

 

1. L’ostéopathe est habilité à prendre des mesures prophylactiques, et à traiter des troubles fonctionnels qui proviennent de modifications réversibles des structures de l’organisme, ceci selon les règles établies par l’ostéopathie.

2. L’ostéopathe est notamment autorisé à traiter des états tissulaires se traduisant par des restrictions de mobilité et par des dysfonctionnements de l’organisme à l’aide des techniques et des manipulations ostéopathiques.

3. L’ostéopathe doit attirer l’attention du patient sur l’opportunité d’en référer à un médecin lorsque son état exige un examen ou un traitement d’ordre médical; cette indication figure au dossier du patient.

4. L’ostéopathe n’est pas habilité à procéder à d’autres interventions, à prescrire, à remettre ou administrer des médicaments ni à pratiquer des actes de radiologie et de laboratoire.